[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

Fleurs de Bach Bio

Indication: Pensées inquiètes tenaces et débat dans le for intérieur.

Aesculus Hippocastanum Marronnier blanc

Fleurs de Bach,  le Marronnier blanc- White Chestnut

Fleurs de Bach, le Marronnier blanc- White Chestnut

Arbre: de26 à 33 m de haut, il a une écorce écailleuse brun-gris. Ses branches arquées vigoureuses se recourbent vers le haut à leur extrémités en hiver. Sur les branches les plus petites, on voit les marques en fer à cheval correspondant aux cicatrices laissées par les pétioles foliaires de l’année précédente. En hiver , ses rameaux lisses et brun -clair portent de gros bourgeons adhérents qui se présentent par paires opposées. Le bourgeon terminal est plus gros que les bourgeons latéraux, il renferme la feuille et la fleur. Chaque bourgeon est recouvert de quatorze écailles se chevauchant, protégées par une matière résineuse. Les bourgeons se gonflent au début du printemps, les écailles externes tombent et à l’intérieur la jeune pousse grandit. Les feuilles repliées du sommet sont recouvertes d’un duvet, tombant à mesure que les feuilles se développent.

Feuilles: à mesure de leur apparition, elles s’infléchissent puis se déplient et lorsqu’elles sont complètement épanouies, elles sont grandes et en forme d’éventail. Elles se divisent à la base en cinq ou sept folioles de taille variable, aux bords finement dentelés.

Fleurs: simples ou doubles, elles forment des épis serrés et dressés. Les fleurs inférieures possèdent des pétioles plus longs, formant une pyramide. Le calice vert-clair, en forme de cloche, présente cinq lobes. La corolle a cinq, six ou sept pétales froissés d’un blanc pur, parsemés de taches piquetées de cramoisi et de jaune vers la naissance du pétale supérieur. Les cinq à huit étamines sont fortement recourbées et possèdent un style courbe, plus long. Les fleurs supérieures sont en général des fleurs mâles et les inférieures des fleurs femelles.

Floraison: fin mai et tout début juin

Préparation: par la méthode solaire. Cueillir les fleurs mâles et femelles (doubles ou simples) par leurs pétioles sur autant d’arbres que possible et en couvrir la surface de l’eau du bol de manière à former une épaisse couche de fleurs.