[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Folle avoine – Wild Oat (Fleurs de Bach)

Fleurs de Bach Folle avoine - Wild Oat

Fleurs de Bach Folle avoine – Wild Oat

Indication: Insatisfaction et incertitude de ceux qui sont doués mais ne savent pas quelle voie prendre dans la vie.

Bromus ramosus: Brome tomenteux ou Brome des bois

Graminée: a stipe (chaume) pileux non ramifie de 0,60 a 1,80 m de haut.

Feuilles: vertes, larges et laminaires, elles sont allongées, retombantes et délicatement effilées. Les feuilles inférieures sont duveteuses. Leurs graines tubulaires enserrent la tige principale et sont couvertes de longs poils recourbes.

Tête florale: (ou panicule): au sommet de la tige principale, elle est constituée de nombreux et fins rameaux retombants, habituellement apparies. Chacun de ces rameaux porte deux a quatre épillets a tige, formes d’écailles qui se chevauchent. Les deux écailles externes, appelées glumes, sont des bractées situées a la base de l’épillet, arrondies sur leur face postérieure (carénées) et de taille inégale. La glume la plus courte présente une pointe effilée et une nervure, la plus longue ou bractée, présente trois a cinq nervures et est arrondie a l’extrémité. Les deux écailles externes, la glumelle et la paléa, renferment la fleur bisexuée. La glumelle est de forme oblongue-lancéolée et possède une bordure membraneuse étroite, couverte de poils courts sur sa face postérieure. Elle présente sept nervures et possède un appendicule droit et fin (l’arête) prenant naissance juste au-dessous de la pointe. La glumelle enserre étroitement l’écaille plus courte, la paléa carénée, et, dissimulées a la base de ces deux écailles se trouvent la fleur et deux petites écailles renfermant les étamines, l’ovaire et deux pistils plumeux.

Floraison: en juillet et août, dans les bois humides, les haies, les fourres et sur les bords des routes. Largement répandue en Europe.

Préparation: par la méthode solaire. Cueillir les épillets fleuris lorsqu’ils sont en pleine politisation sur de nombreux pieds et en recouvrir d’une couche épaisse l’eau contenue dans le bol.
Bromus ramosus n’a pas l’apparence de l’avoine cultive et on peut éprouver des difficultés a l’identifier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*